L'échappée belle ou Durch die Lappen gehen, 2020, installation, toile de coton tannée1câble en acier. Présentée à Traverses : la 8émé biennale sur le sentier des passeurs.http://www.sentier-des-passeurs.fr/



« Durch die lappen Gehen » est une expression allemande comparable à
« s'échapper » ou « passer à travers les mailles du filet ». Elle signifie littéralement passer à travers les chiffons, cette expression trouve son origine dans la Lappenjagt, la chasse aux drapeaux. Des kilomètres de corde ornées de chiffons à intervalle régulier, sont suspendues autour d’un secteur où se trouve le loup, puis une battue était organisée. Les loups ne passent que très rarement à travers les drapeaux qui flottent à quelques centimètres du sol. Cette expression évoque une traversée qui demande de l'audace, et la nécessité de fuite résonant avec l'histoire du sentier des passeurs. Le loup parcourt de grandes distances pour sa survie et il porte en lui une liberté sauvage et une ténacité, que je trouve fascinante. Les marcheurs traversent l’installation en se faufilant entre les bandes de textile.
Ainsi Durch die Lappen gehen ou L’échappée belle est un message d'espoir représentant une échappatoire et l'accès à la liberté. L'installation se présente comme une frontière souple, flottant au gré des passages et du vent, laissant parfois apparaître le paysage de l'autre côté.



1 La teinte de la toile de coton est liée au tannage, une technique naturelle utilisée pour l’apprêtage des voiles de bateaux avant l’arrivée des matériaux synthétiques. Il s’agit d’une décoction à base d’écorce de chêne moulue contenant du tanin, d’ocre et d’eau salée, la toile est ainsi protégée contre les intempéries et les moisissures.





 

Toutes les oeuvres présentes sur ce site appartiennent exclusivement à l'auteur (sauf mention contraire) aux termes des articles L 111-1 et L112-1 du code de Propriété Intellectuelle. Toute reproduction, diffusion publique, usage commercial sont par conséquent interdits sans autorisation du titulaire des droits.

Art. L. 122-4. Toute représentation ou reproduction intégrale ou partielle faite sans le consentement de l'auteur ou de ses ayants droit ou ayants cause est illicite. Il en est de même pour la traduction, l'adaptation ou la transformation, l'arrangement ou la reproduction par un art ou un procédé quelconque