Sans titre, 2020, toile de coton et sable.



Dès le début du confinement, les promenades quotidiennes autorisées devenaient une occasion de ramener un peu de cet extérieur si désirable à l’intérieur de l’appartement. J’ai entamé un travail de fourmi, en ramassant régulièrement un peu de sable. Un jour devenait équivalent à une certaine quantité de sable correspondant à un certain nombre de tubes, recouvrant progressivement le sol de l’appartement. Au fil du temps et du confinement, un jardin s’étend et envahit l’espace, perturbant nos déplacements. Nous étions contraints à enjamber, contourner, le sable crissait sous nos pieds.

J’envoyai quelques photos de mes expérimentations à un amis qui voyagea récemment au Japon, il me répondit aussitôt :
« Je ne sais pas te dire exactement pourquoi j’ai été tellement touché par les jardins secs au Japon. Y mettre des mots, c’est appauvrir le ressenti, mais il faut bien s’y résoudre pour tenter de partager ce qui ne s’exprime que dans l’intime.
Le jardin sec est le lieu où le temps se fige dans l’instant, où l’éternité se révèle, au sens non pas d’un temps infiniment long, mais de l’absence de temps.
Ce n’est pas jouer l’instant contre le temps, c’est intégrer le temps dans ce qui n’est pas du temps.
C’est le lieu où le mouvement se recueille dans l’immobilité. Il y a là une très forte énergie qui ne demande qu’à s’exprimer, mais elle est contenue dans l'immobilité.
Un mouvement très puissant est potentiellement là, il ne demande qu’à se manifester, et pourtant rien ne se passe.
Il n’y a pas d’attente que quelque chose advienne, rien n'arrivera, et pourtant, il y a la potentialité que la matière se mette en mouvement. »








 


Toutes les oeuvres présentes sur ce site appartiennent exclusivement à l'auteur (sauf mention contraire) aux termes des articles L 111-1 et L112-1 du code de Propriété Intellectuelle. Toute reproduction, diffusion publique, usage commercial sont par conséquent interdits sans autorisation du titulaire des droits.

Art. L. 122-4. Toute représentation ou reproduction intégrale ou partielle faite sans le consentement de l'auteur ou de ses ayants droit ou ayants cause est illicite. Il en est de même pour la traduction, l'adaptation ou la transformation, l'arrangement ou la reproduction par un art ou un procédé quelconque